Le musée des bateaux vikings de Roskilde [Danemark]

Apprenez à faire de la corde avec un arbre. Ramez sur un drakkar. Et puis quoi encore ? Manquerait plus qu’on boive de la soupe.

Remontez le temps dans ce musée/chantier naval de plein air qui prolonge l’histoire et la culture des peuples vikings, commerçants et guerriers hors pair.

[Cliquez ici pour lire mon article sur l’organisation de ces deux jours au Danemark.]

Musée des bateaux vikings de Roskilde

Cette fois-ci, on commence par le point linguistique. « drakkar » est un mot français, utilisé dans aucune autre langue nordique, certainement choisi pour sa consonance nordique. Les musées emploient à la place les termes « long bateau » (langskip) et « bateau viking » selon les types. Il en existe deux types principaux : le navire de guerre et le navire marchand. La plupart de ces bateaux n’étaient pas ornés de dragons sculptés sur la proue. Ces ornements étaient réservés aux bateaux des rois. Anecdote : le knorr était un type de navire marchand. Vous penserez à moi en mangeant votre soupe maintenant. Même si la soupe c’est facile à faire soi-même.

Très ancien navire viking, immergé dans le fjord

Le musée est super chouette, à l’image du pays, pédagogique et vivant. Il expose, à l’abri, de très vieux bateaux, les Skuldelev, qui ont été immergés dans le fjord pour bloquer/surveiller le passage.

Reconstruction d’un drakkar en cours

Il remet en état et construit des bateaux vikings et deux capitaines emmènent les visiteurs faire un tour à la rame. Comique ! Surtout quand on rame. Levez la voile sur cette discipline hors du commun !

Navigation à bord d’un navire viking !

Le musée a notamment reconstruit traditionnellement le Sea Stallion, un bateau viking bien plus long que la normale (43 m contre 22-24 m habituellement) destiné à voguer sur l’océan. Il est mentionné dans une saga nordique (Snorre) et appartenait au roi Olav Trygvasson. L’original est exposé au musée et remonte à l’an 1042 (daté par dendrochronologie, étude des anneaux du bois).

Le Sea Stallion, qui a rejoint l’Irlande avec 65 personnes à bord en 2007

Mais le musée ne s’est pas arrêté là : un équipage de 65 personnes a pris la mer à son bord en 2007 pour rejoindre Dublin par le cap Wrath au nord de l’Ecosse avant de revenir à Roskilde par le sud de l’Angleterre. Aucun événement archéologique de cette ampleur n’avait jamais été réalisé. En fait, ça faisait 900 ans que personne n’avait embarqué à bord d’un tel navire.

La reconstruction fidèle est possible car les 25­ % du bateau original récupérés sont des pièces essentielles permettant de prendre les mesures.

Ahahah, là ça n’a pas marché

Bon et puis des fois la reconstruction n’est pas concluante alors on laisse tomber. Il y a plusieurs bateaux semi-coulés dans le port. Comme ça, vous me direz, la boucle est bouclée. Vous suivez ?

Atelier cordes – Regardez sur la table au premier plan, un tronc avec racines devient corde !

Vous pouvez discuter avec les artisans et visiter leurs ateliers réels sur le chantier naval. On ne peut pas faire plus proche des techniques.

Ateliers de construction de bateaux dans le musée de plein air

Enchaînez par un repas viking au restaurant. C’est très bon. Vous pouvez aussi faire trempette dans le fjord à droite du bâtiment des Skuldelev.

Repas viking sur place ! Oui, même le beurre dans une barquette plastique.

Voilà, vous savez pas mal de choses sur ce musée, il ne vous reste plus qu’à lui rendre une petite visite, pour lever la voile et ramer sur le fjord. Expérience que je ne peux retranscrire ici.

[Cliquez ici pour voir tous mes articles sur ces deux jours au Danemark.]


Vous mangerez de la soupe en pensant à moi, hein, dites ?

_____

Sources (preuve que je vous raconte pas n’importe quoi et crédit aux auteurs) :
La reconstruction du Sea Stallion (en anglais) : page du musée (en français), page de la guilde des bateliers (en anglais), page de l’Université de Dublin (en anglais)
Détails sur les histoires du drakkar (en français) : page de Patrimoine histoire
Détails sur les catégories de navires : page de Viking Skip

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.