Les églises en bois debout – Partie #1 : Préliminaires [Norvège]

Je fais une fixette sur les églises de plus de 100 ans. Mais 900 ans c’est mieux. En fait, plus c’est vieux, plus j’aime. On part à la découverte de ce patrimoine exceptionnel ?

[Cliquez ici pour consulter mon article sur l’organisation de ces 3 jours en Norvège.]

Elles me fascinent ces stavkirker. J’en ai sélectionné quatre à visiter depuis Bergen pendant ce séjour : Undredal, Borgund, Kaupanger et Hopperstad. Trop court pour visiter celle d’Urnes (mon plus grand regret de ce séjour, car c’est la plus ancienne) étant donné qu’il faut prendre le ferry avant 15 h. J’expliquerai dans l’article Récap’ comment j’ai réalisé ce circuit.

Envoûtement assuré à Hopperstad
Envoûtement assuré à Hopperstad

Pratique. Pour accéder à l’intérieur, c’est payant, environ 8 € par église, mais que ça vaut le coup ! Les horaires sont peu étendus : 10 h – 17 h environ, prévoyez votre coup. Comptez 30 min de visite libre. La structure en bois est splendide, les détails des sculptures et des pignons vous éblouiront (dans le prochain article). Les brochures en français sont très bien faites.

La mythique Borgund
La mythique Borgund

Conservation. Les plus anciennes stavkirker remontent au XIe siècle. Elles ont pu être conservées toutes ces années grâce d’une part à un soubassement en pierre et d’autre part à un revêtement en goudron de pin (d’où l’odeur forte), qui les ont protégées de l’humidité (venant du sol et du ciel) pendant 900 ans pour certaines. Dingue, non ?

Kaupanger, la musicale
Kaupanger, la musicale

Il en existait beaucoup et dans toute l’Europe. La plupart des survivantes se trouvent en Norvège. Il y en reste une notable en Pologne, à Karpacz, que j’aimerais beaucoup voir, ça tombe bien, cette région regorge aussi d’églises/cathédrales à clocher à bulbes dont je suis naturellement passionnée aussi. C’est donc prévu.

Undredal, on aime la différence
Undredal, on aime la différence

J’ai également vu celle de Fantoft, qui est tout près de l’aéroport de Bergen qui a subi de nombreux incendies et a été rénovée. Elle était à l’origine à Skjolden dans le Lustrafjord, branche du Sognefjord dont on parlera aussi plus tard, mais elle a été déplacée ici. Elle est également très belle. Se renseigner pour les horaires, je ne l’ai vue que de l’extérieur.

Je vous emmène dedans très bientôt avec un article détaillé sur leurs caractéristiques.

Le décryptage linguistique : le mot « stavkirke » vient de « stav » (les poteaux de 8 mètres de haut qui soutiennent l’édifice) et de « kirke », l’église. Le norvégien est décliné en deux langues : le bokmål et le nynork/landsmål. Le mot « stavkirke(r) » correspond à la graphie en bokmål, mais vous rencontrerez aussi la graphie en nynork « stavkyrkje(ne) ». Entre parenthèses les pluriels.


Et vous, vous aimez remonter le temps lors de vos voyages ?

_____

Retrouvez tous les articles sur mes 3 jours en Norvège ici.{LINK}

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.