Visiter les châteaux de Schwangau en Bavière [Allemagne]

  1. Mon avis sur les visites des châteaux de Neuschwanstein et d’Hohenschwangau.
  2. S’interroger sur le tourisme en boîte et la gestion des sites surfréquentés.

[Cliquez ici pour retrouver mon article sur l’organisation de ce séjour en Bavière.]

Pour visiter les châteaux, il faut réserver ses billets à l’avance via le site Web, puis aller les chercher au guichet le jour même. Il y a tout un tas d’instructions sur le site officiel, en français, à suivre avant, pendant et après l’achat des billets. Je ne vais pas tout répéter ici.
Ma seule astuce est de retirer les billets le matin à l’ouverture à 7 h 30 pour ne pas faire la queue (longue !) au retrait des billets. Levez-vous, recouchez-vous, vous me remercierez.

Château de Neuschwanstein

Vu la forte affluence, une procédure d’accès bien rodée est en place. On prend ensuite un audioguide dans la langue et le guide qui nous mène de salle en salle n’a pour seul rôle d’ouvrir les portes et de lancer la séquence de l’audioguide appropriée.

Château de Neuschwanstein

D’une part, on ne rentre pas dans toutes les pièces du château. Et ça, c’est déjà frustrant.

Château de Neuschwanstein

On ne peut pas prendre de photos à l’intérieur.

Château de Neuschwanstein

L’audioguide nous débite des explications standardisées sur les pièces jugées majeures de chaque zone, pas ciblées selon vos intérêts et pas complètes. Si vous voulez avoir des infos sur une pièce qui vous intéresse, vous ne trouverez aucun panneau ni aucune fiche. Vous aimeriez connaître des détails supplémentaires sur tel ou tel aspect ? Impossible.

Château de Neuschwanstein

Les explications sont succinctes, et comportent de grosses lacunes et imprécisions.

Château de Neuschwanstein

La visite dure à peine 45 min par château, ce qui est bien trop rapide pour s’imprégner des intérieurs, des vues, s’imaginer la vie de Louis II de Bavière. Et c’est du vol vu le prix des billets et l’enchaînement des groupes de visiteurs.

Vue sur le château d’Hohenschwangau

J’ai bien l’impression que l’afflux massif de touristes a eu raison de la qualité des visites et qu’on se moque bien de nous en nous proposant ce circuit expéditif dénué d’intérêt.

Château d’Hohenschwangau

Bref, je ne vous conseille pas d’y aller. De toute façon, ce que l’on recherche généralement lorsqu’on vient admirer les châteaux de Bavière, c’est l’imaginaire du conte de fées, qui est véhiculé par les vues extérieures des châteaux et non par l’intérieur.

Château d’Hohenschwangau

Malheureusement, en nous pressant dans une visite vide de sens, on nous prive de connaissances sur la raison de la construction de ces châteaux, la vie qui y a eu lieu, l’histoire de la région, etc., donc d’un tourisme de curiosité, personnel (propre à chacun selon ses intérêts), d’échange avec le lieu et les gens (par exemple, avec un guide), respectueux et constructif.

Château d’Hohenschwangau

On nous vend une visite en boîte. Un attrape-touristes. Et ça, sur Place au voyage, on aime pas du tout.

Vue depuis le château d’Hohenschwangau

Mais comment gérer les sites touristiques à affluence extrême comme ici ? Et surtout, comment conserver une bonne qualité de visite ? Ce sont des questions plus qu’actuelles vu qu’on est de plus en plus nombreux à avoir la possibilité de voyager.

Lac Alpsee. Photo prise depuis une fenêtre du château d’Hohenschwangau (seule photo autorisée….).

_____

Êtes-vous de mon avis ou est-ce que ce type de visite vous conviendrait ?


Cliquez ici pour voir tous mes articles sur ce week-end en Bavière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *